Radionucléides détectés.

English PDF

1. Les lectures de l'air capturés du 12 au 1 Mars à l'observatoire de Takasaki ont été analysés par le secrétariat du CTBTO. Les résultats ont montré des particules de plusieurs radionucléides normalement inaperçue, à savoir, le césium (Cs) -134, 136 et 137, l'iode (I) -131 ~ 133, de lanthane (La) -140, tellure (Te) -129, 129m, 132 et technétium (Tc)-99m, ont été détectés à des concentrations très élevées.Ces radionucléides sont censés provenir de  la catastrophe de la centrale nucléaire Fukushima Daiichi, mais il n'est pas certain qu'ils étaient contenus dans l'air emprisonné du 12 au 14 Mars. Ils ont put venir voler pendant l'opération de mesure (le 15 et ultérieurement) et contaminer le détecteur et ses environs. Par conséquent, les radionucléides observés sont qualitativement correct, mais les concentrations ne sont pas exactes.

2. Quant à l'analyse des mesures de l'air piégé après le 15 Mars à l'Observatoire de Takasaki, en plus de radionucléides détectés ci-dessus, le baryum (Ba) -140 a été détecté. Les concentrations d'activité de ces radionucléides ont montré un pic d'abord sur les 15-16 Mars, un second pic sur les 20-21 Mars, et un tiers  les 29-30. Les pics sont parfois détectés par la suite. Les conditions météorologiques comme le vent et les précipitations sont soupçonnés d'avoir influencé le deuxième pic et les suivants.

3. L'Observatoire de Takasaki a également mesuré des radionucléides sous forme de gaz nobles. Depuis le 15 Mars, du xénon (Xe) -133 a été détecté avec son point culminant le 21. Ceci est également soupçonné de provenir de l'usine nucléaire de Fukushima. Comme les gaz beaucoup plus dense que la normale ont pénétré dans l'appareil de détection, les concentrations exactes ne peuvent pas être mesurées. C'est pourquoi nous avons indiqué que les chiffres estimés. (Voir l'Annexe pour la transition des particules de radionucléides et des gaz nobles.)

(Notes) Les chiffres des 14-15 Mars sont manquantes, parce que les détecteurs ont été arrêtés en raison de la "coupure de courant planifiée» dans la région de Takasaki le 16 Mars. Les chiffres élevés de radionucléides à particules des 20-21 Mars semblent dues aux effets de la pluie.Le pic des 29-30 Mars ont leur origine dans la poussière soulevée par le vent relativement fort, mais il est difficile de déterminer la cause. Aussi, le sommet de xénon radioactif le 21 Mars semble être fortement affectée par la pluie ce jour-là.

le CTBTO est en charge de l’organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (CTBTO, en anglais : Comprehensive Nuclear-Test-Ban Treaty Organization) a pour rôle de détecter toute explosion atomique sur la planète et d'en faire part aux pays signataires du contrat, pour prendre des mesures afin d'empêcher les puissances nucléaires actuelles de poursuivre leurs essais, et les Etats ne disposant pas de l'arme atomique de s'en doter.

http://www.ctbto.org/